Retour sur la 4eme séance des Ateliers Projet Urbain « Les Territoires Phoenix, la preuve par Euralens »

publié le 2 juillet 2019

Née en 2009 avec la mise en chantier du Louvre-Lens, la démarche collaborative Euralens vise à accélérer la transformation urbaine, économique, sociale et culturelle d’un large territoire - le bassin minier - considéré comme une métropole en devenir.
L’association, créée en 2009, regroupe près de 140 adhérents, structures publiques, privées et membres de la société civile. Rassemblés au sein du forum, véritable laboratoire du développement, ses adhérents construisent et alimentent la réflexion sur les nouveaux modes de faire et sur l’innovation territoriale. Ce forum initié à l’occasion de l’arrivée du Musée du Louvre à Lens annoncé dès 2004, a agi comme moteur de développement territorial en favorisant une dynamique de coopération sur un territoire très fragmenté.

Euralens c’est également un label, qui met en valeur et accompagne des projets exemplaires et durables sur les territoires. Pour cela, l’association a mis en place une démarche de labellisation qui s’inspire des IBA (Internationale Bauausstellung).

Crédits :Euralens _ Anthony Vermusse

Crédits :Euralens _ Anthony Vermusse

En 2019 la dynamique engagée par Euralens aura donc dix ans, c’est dans ce contexte, que la 4eme édition des Ateliers Projet Urbain « Les Territoires Phoenix, la preuve par Euralens » a été organisé, les 6 et 7 Juin 2019 à Lens.

Lancement des Ateliers Projets Urbains : Réunion plénière au Louvre-Lens
Lancement des Ateliers Projets Urbains : Réunion plénière au Louvre-Lens
Crédits : Euralens_Sébastien Jarry

Les territoires phoenix sont d’actualité à l’heure où les villes petites et moyennes sont en perte de vitesse, distancées par les grandes métropoles. Euralens est un exemple à cet égard, avec un territoire en archipel peuplé de 650.000 habitants répartis en une série de villes de 10.000 à 35.000 habitants, dont les centres sont en peine. Il entend renaître par une action collective de mise en cohérence des politiques éparpillées, un pari sur la qualité urbaine, architecturale et environnementale, comme sur la culture et la formation.

L’Atelier Projet Urbain a donc exploré cette démarche inédite, en la mettant en parallèle avec, notamment en France, Saint-Étienne qui jouit d’une action continue de plus de deux décennies, à présent lisible avec des effets sensibles sur l’économie et la qualité spatiale. Avec Genk, ville minière flamande aux caractéristiques très proches du bassin minier français, qui se distingue par une métamorphose sensible du cadre de vie, un patrimoine industriel et paysager magnifié, qui poursuit également ses efforts sur le logement, la vie urbaine et l’emploi.
L’Atelier Projet Urbain a également permis de faire le point sur l’apport de l’installation du Louvre-Lens et de son impact sur la dynamique urbaine, et a contribué à imaginer l’avenir, à nourrir une dynamique métropolitaine sur un modèle original pour lutter contre le décrochage socio-économique et inventer les ingrédients de la résilience urbaine.

Ce fut également l’occasion de belles visites de terrain, organisées autour de 3 parcours « Patrimoine et Modernité », « résilience du bassin minier » et « régénération économique et paysagère » qui ont conduit les participants à visiter équipements, espaces publics et projets innovants : La Cité des Electriciens à Bruay-la-Buissière, l’ Anneau de la Mémoire de Notre-Dame-de-Lorette, la Base 11/19 à Loos-en-Gohelle ou encore le Parc des Berges de la Souchez à Noyelles-sous-Lens etc.

Visite de la Cité des Électriciens à Bruay-la-Bussière
Visite de la Cité des Électriciens à Bruay-la-Bussière
Crédits : Euralens_Sébastien Jarry
Anneau de la Mémoire de Notre-Dame-de-Lorette
Anneau de la Mémoire de Notre-Dame-de-Lorette
Crédits : Euralens_Sébastien Jarry

Ces deux journées d’immersion au cœur du bassin minier font largement écho aux défis relevés par les ÉcoCités. La dynamique portée par Euralens présente un intérêt majeur et constitue une nouvelle méthode d’accompagnement de projets locaux dans une perspective de dynamisation territoriale. Il est toujours riche de se confronter à de nouvelles démarches !

Les leçons de ces deux journées nourriront, très certainement, les réflexions menées actuellement dans le cadre du Lab’ÉcoCité et plus précisément des travaux en cours au sujet de démarches visant à l’émergence de projets urbains innovants comme les IBA.

Pour retrouver l’ensemble du programme, lieux de visites et intervenants


Télécharger :