ÉcoCité

L’ÉcoCité insulaire & tropicale de la Réunion à l’heure des réalisations

publié le 10 novembre 2020 (modifié le 13 novembre 2020)

UNE DÉMARCHE UNIQUE POUR UN TERRITOIRE D’EXCEPTION

Assise sur un vaste périmètre de 5 000 ha et sur 3 Communes (le Port, les bas de La Possession et les bas de Saint-Paul), l’ÉcoCité est une opportunité de développement majeure pour toute l’île, en offrant de nouveaux logements, des modes de transport performants, en créant de nouveaux emplois et une offre culture et loisirs riche et dynamique. Au cœur de cette démarche, un enjeu fondamental : faire un développement équilibré et durable.
Ce territoire est stratégique : il suit sur les traces des premiers habitants de l’île, intègre deux réserves foncières rares, le Grand Port Maritime, porte d’entrée des denrées sur le territoire, tout en étant situé sur les grands axes de transports et de services, sur une topographie à faible dénivelé.
L’ÉcoCité insulaire & tropicale est encore l’unique ÉcoCité d’Outre-mer labellisée par l’Etat dès 2009. Elle associe sur un même périmètre un patrimoine naturel d’exception à préserver, un grand paysage à couper le souffle : du littoral à la réserve marin en passant par l’Etang de St Paul, l’ÉcoCité constitue une porte d’entrée vers le Cirque de Mafate.
C’est enfin une démarche partenariale qui associe, au-delà des trois communes, l’Etat, la Région Réunion, le Département et le Territoire de la Côte Ouest (TCO). Ce partenariat large s’appuie sur le Groupement d’Intérêt Public (GIP) ÉcoCité, qui prend en charge le pilotage opérationnel et stratégique de la démarche ainsi que la coordination des projets. Un Projet Partenarial d’Aménagement (PPA) concrétisera, fin décembre 2020, les engagements opérationnels de chaque partie.

UN LEVIER D’INNOVATIONS

Seule ÉcoCité tropicale et insulaire au plan national, ce statut lui confère une nature particulière. Une vocation d’abord, l’expérimentation, et un rôle : celui de précurseur sur les questions de réchauffement climatique et de maîtrise des énergies au niveau mondial. Imaginée comme un laboratoire de la Ville Tropicale et Insulaire de demain, l’ÉcoCité de La Réunion permettra le développement de projets qui rayonneront bien au-delà de son emprise géographique, contribueront à son dynamisme et son attractivité.
Au cours de la prochaine décennie, ce sont 14 opérations d’aménagement qui verront le jour, associées à des actions emblématiques : création de terres fertiles, recyclage des eaux des stations d’épurations, agriculture urbaine, Campus de l’innovation, bassin en pleine mer et sentier littoral pour réinvestir la côte et les mobilités alternatives, appels à projet urbain innovant pour mobiliser les acteurs de la filière bioclimatique et des nouveaux usages,…
L’ÉcoCité est appelée à devenir une vitrine des savoir-faire locaux, porteuse de filières intéressant la Région Océan Indien et au-delà.

L’ÉCOCITÉ A L’HEURE DES RÉALISATIONS

D’ici la fin de l’année, deux concertations permettront d’informer et d’associer le territoire à l’élaboration de 3 projets clé de l’ÉcoCité :
• L’aménagement de la ZAC Cambaie-Oméga, première étape d’aménagement de la Plaine de Cambaie sur un périmètre de 76 ha, et portée par le TCO. L’aménagement ultérieur de l’ensemble de la Plaine de Cambaie s’établira sur environ 200 ha.
• Le prolongement de l’axe mixte, boulevard urbain entre le Port et Saint-Paul préfigurant le développement des transports en commun, porté par la Région Réunion.

Prochaines grandes étapes :
• Signature du Projet Partenarial d’Aménagement (PPA) en décembre 2020
• Lancement du premier Appel à Projet Urbain Innocant (APUI), « KREOLAB » en 2021

Plus d’infos