Les ateliers des Capucins à Brest : une démarche artistique et participative

publié le 12 juin 2018 (modifié le 30 juillet 2018)

Inviter les citoyens à concevoir et construire le mobilier urbain afin qu’ils s’approprient le site : cette expérimentation inédite en France, a été facilitée par un financement du PIA Ville de demain qui soutient la démarche ÉcoCité.

L’écoquartier des capucins est une friche industrielle et militaire de 16 hectares, « cité interdite » et belvédère naturel, fermé au public jusqu’en 2011. Le projet d’aménagement de ce quartier, en cœur de métropole, est orchestré par Bruno Fortier. Il s’articule autour des « Ateliers des Capucins », imposant bâtiment typique de l’architecture industrielle du XIXème siècle. Ce site symbolique est en passe de devenir un pôle culturel, de loisirs et d’innovation majeur de la métropole, avec une médiathèque (déjà ouverte), un cinéma multisalles, des restaurants, un pôle d’innovation numérique accueillant l’équipe French tech Brest +, le pôle des excellences maritimes – vitrine ludique de la recherche et de l’innovation maritime, ainsi que Le Fourneau - Centre National des Arts de la Rue et de l’Espace Public.

Fusionner les démarches artistique, participative et de conception du mobilier

La Ville de Brest avait affecté 1% du coût des travaux de construction de la médiathèque à la production d’une œuvre d’art, comme le prévoit la loi. De manière volontariste, Brest métropole avait choisi de compléter le budget avec une enveloppe issue du chantier du téléphérique et une autre provenant de l’aménagement global de la ZAC. Mais aucune des propositions artistiques n’avait vraiment convaincu… Brest métropole a donc décidé de fusionner ce budget avec celui affecté au mobilier urbain de l’opération d’aménagement, afin d’atteindre un niveau de financement plus conséquent et répondre, dans un même projet, à diverses attentes sur la ZAC.

La Direction Culture animation patrimoines à la Ville de Brest et la Mission Projets et équipements métropolitains à la Métropole conçoivent alors un dispositif original, en lançant une démarche artistique participative d’équipement des espaces publics, portée par l’aménageur Brest métropole aménagement. Ils font le pari qu’en participant à la conception et à la fabrication du mobilier urbain, les habitants s’approprieront ce nouveau territoire. Pour Sabine Teurtrie et Katia Le Gall, cheffes de projets respectives des directions concernées : « la finalité était bien d’accompagner les habitants pour qu’ils s’approprient le lieu – le mobilier était un prétexte ».


Crédits photo : Cerema

Confier cette mission hybride à deux associations culturelles 

Le Fourneau est l’un des 14 lieux labellisés « Centre National des Arts de la Rue et de l’Espace Public » en France. Il accompagne la création artistique pour l’espace public, en accueillant notamment des compagnies en résidence, et programme des spectacles hors-les-murs sur différents territoires, en accès libre et gratuit. Avec plus de 60 compagnies programmées, Le Fourneau touche 100 000 spectateurs par an. Passerelle est le centre d’art contemporain de Brest. Il est la première association française labellisée « Centre d’art contemporain d’intérêt national » par le ministère de la Culture. Son atelier de travail du bois et du métal sert à la production d’œuvres d’artistes, que Passerelle expose à différents publics. On le voit, ces associations sont très éloignées l’une de l’autre. Selon Étienne Bernard, directeur de Passerelle : « Traditionnellement le champ de l’art contemporain regarde de très loin les arts de la rue ». Et pourtant, ces deux piliers du paysage culturel brestois se retrouvent, loin de leur cœur de métiers, à répondre, ensemble, à un appel d’offre de la métropole.

Credit photo : @lefourneau.com

Combiner innovation sociétale et révolution des modèles d’affaires.

Les associations, habituellement subventionnées, deviennent ici prestataires d’un marché public. Pour Michèle Bosseur, co-directrice du Fourneau (jusqu’en janvier 2018) : « Répondre à un appel d’offre était très compliqué : fournir les pièces à temps, comprendre une méthode et le vocabulaire des marchés publics. S’il n’y avait pas cette volonté de Brest de faire travailler ensemble, très souvent, les institutions culturelles, ça n’aurait jamais marché. C’est aussi un nouveau modèle d’affaires pour nos structures au moment où les subventions sont à la peine ». Et c’est aussi une révolution des mentalités.

La maîtrise d’ouvrage donne l’intention du projet : proposer un projet inclusif, ouvert qui permet d’envisager autrement les pratiques culturelles. Les artistes ont été au cœur d’une démarche participative tout au long du projet. La Direction Culture animation patrimoines et la Mission Projets et équipements métropolitains ont, dès l’acquisition du site en 2011, développé auprès de différents secteurs artistiques une série variée d’animations et de manifestations.

Embarquer les brestois dans la Fabrique citoyenne et poétique des capucins

Avant même les travaux, quelque quatre cents habitants ont ainsi été invités en 2011, à l’occasion de La Marche des Capucins, à passer la tête à l’intérieur des Ateliers des Capucins dont ils n’avaient jamais pu voir que les murs d’enceinte ; Chaque année, sur un week-end ou plus, près de 15.000 personnes ont été invitées à découvrir et participer in situ à des rendez-vous artistiques (des concerts, des expositions de street-art, un spectacle de Zingaro...) ou découvrir les richesses artistiques et socio-culturelles du quartier.
C’est ensuite, aidés par les complices de l’Agence Nationale de Psychanalyse Urbaine (ANPU, des artistes du spectacle vivant explorant les questions d’urbanisme) qui ont stimulé l’imaginaire des brestois, que Le Fourneau et Passerelle ont « embarqué les habitants dans la Fabrique citoyenne et poétique des Capucins ». Passerelle organise aussi des ateliers pour les enfants : les « petites fabriques ». On utilise également des jeux de cartes pour réfléchir : autant de prétextes pour que les gens se parlent, se projettent, imaginent.

Crédits photo : @lefourneau.com

Pour produire les mobiliers, on investit un ancien garage, et on s’appuie sur des collectifs d’architectes et de designers « Bureau cosmique » et « Les Manufacteurs », garants des normes et de la qualité.

Pendant l’heure de midi, habitants, salariés, élèves de lycée ou agents de la collectivité viennent construire des mobiliers : des tables et bancs modulables pour accueillir des banquets ; de grands panneaux de bois pour l’affichage et l’agencement des espaces ; un « kiosque » qui devient rapidement le lieu de rencontre des Capucins ; un jeu géant avec les images iconiques de Brest (le bateau « La Recouvrance », une mouette…), des mobiliers en bois aux formes multiples pour s’asseoir, lire et rêver.

Lors de l’inauguration des Ateliers, les 7 et 8 janvier 2017, 40 000 personnes viennent sur le lieu en un week-end. En 3 ans, plus de 5 000 personnes auront participé au projet, en « embarquant dans la Fabrique » dont 32 structures : écoles, lycées, associations de quartier, professionnels de la petite enfance…

  • Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
     
     
     
    Informations : [Extension : jpg] [Format : 580 X 387] [Taille : 189.4 ko]
  • Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
     
    Fabrique @ lefourneau 580
     
    Informations : [Extension : jpg] [Format : 480 X 318] [Taille : 112.5 ko]
  • Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
     
    Fabrique citoyenne et poetique des Capucins @lefourneau 480
     
    Informations : [Extension : jpg] [Format : 480 X 318] [Taille : 98.8 ko]
  • Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
     
    Les cubes iconiques de Brest @lefourneau 480

    Capucins Brest Ecocité

    Informations : [Extension : jpg] [Format : 480 X 360] [Taille : 72.8 ko]
  • Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
     
     

    Capucins Brest Ecocité

    Informations : [Extension : jpg] [Format : 493 X 739] [Taille : 93.6 ko]
  • Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
     
     
     
    Informations : [Extension : jpg] [Format : 480 X 720] [Taille : 168.4 ko]
  • Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
     
    Les machines historiques et le nouveau kiosk

    Capucins Brest Ecocité

    Informations : [Extension : jpg] [Format : 480 X 320] [Taille : 119.3 ko]
  • Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
     
    ANPU
     
    Informations : [Extension : jpg] [Format : 480 X 360] [Taille : 95.8 ko]
  • Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
     
    Fabrique citoyenne et poetique des Capucins

    Semaine Européenne du Développement Durable Capucins Brest Ecocité

    Informations : [Extension : jpg] [Format : 480 X 318] [Taille : 100.3 ko]
  • Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
     
    L’appropriation du mobilier

    Capucins Brest Ecocité

    Informations : [Extension : jpg] [Format : 480 X 720] [Taille : 151.9 ko]
  • Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
     
    Visite du site
     
    Informations : [Extension : jpg] [Format : 480 X 318] [Taille : 121.1 ko]