Semaine Européenne du Développement Durable : Retour sur la Conférence Ecocité de la région Rhône-Alpes

publié le 11 juillet 2018 (modifié le 20 juillet 2018)

Comme nous l’avions annoncé ici, dans le cadre de la Semaine Européenne du Développement Durable (le 5 juin 2018), la DREAL Auvergne-Rhône-Alpes, a organisé une journée d’échange autour des projets des trois ÉcoCités de la région Auvergne Rhône Alpes. Cette journée s’est conclue sur un panorama des matériaux biosourcés dans la construction, par le bureau d’études Karibati.

Au cours de cette journée, chacune des Métropoles a pu exposer des éléments de contexte, a tarvers l’intervention des chefs de projet ÉcoCité retraçant rapidement l’histoire et l’évolution de leurs stratégies respectives. Des porteurs d’action sont également présenté l’avancement et les résultats de projets innovants.

Des projets portés par Grenoble Alpes Métropole

David-Albert Billiote (Grenoble-Alpes Métropole) a présenté le dispositif MUR-MUR 2, focalisé sur la réhabilitation thermique des bâtiments du parc bâti ancien privé et notamment la plateforme territoriale de rénovation énergétique et ses 3 parcours de services.
Par la suite, les projets de logements locatifs sociaux dans le cadre de l’aménagement de l’îlot Cambridge, situé sur la Presqu’île, ont été présentés par Jérôme Lair, directeur du développement chez Pluralis. Les principales innovations développées dans ce cadre portent sur la performance énergétique, la qualité environnementale, le confort et la qualité d’usage.

Des projets portés par Clermont Auvergne Métropole

Trois projets du territoire, dans lesquels la collaboration public-privé est particulièrement importante, ont été présentés par Mme Christine Fournioux (Clermont Auvergne Métropole) :
- Mise en place d’un système d’alerte météorologique aux crues, en relation avec le site de Michelin (40Ha), soumis au risque inondation impliquant l’utilisation d’un radar pluviométrique à haute résolution développé par NumTech et Weather Measures.

- Dispositif de déchetterie nouvelle génération, dont le concept vise à mettre un terme au système « haut de quai » (soit une déchetterie à plat, permettant à la fois d’optimiser le recyclage et de sécuriser le site).

- Création d’un village intergénérationnel de 40 logements entourés d’un parc ouvert au public, dont 75 % des locataires sont des séniors, et dont les logements intègrent de nombreux dispositifs de domotique.

Des projets portés par la Métropole de Lyon

Enfin, Élodie Morel (Grand Lyon Habitat) est venue présenter le projet de réhabilitation Tony Garnier. Ce projet s’articule autour d’’enjeux thermiques, sociaux, mais aussi patrimoniaux et culturels : Travaux d’amélioration de la performance énergétique, du confort des logements et requalification complète des entrées grâce à la pose d’un enduit isolant de faible épaisseur permettant d’atteindre un niveau de performance énergétique élevé (BBC Rénovation) tout en respectant lesproportions et l’aspect d’origine des bâtiments.

La SPL Part-Dieu (Thierry Perraud et Lionel Martin) a présenté le bilan de l’utilisation de matériaux de revêtement de sol à Albédo variable, sur les espaces publics du quartier de La Part Dieu permettant notamment de comparer la restitution de chaleur dans l’air de 6 sols « classiques » et 6 sols innovants.

L’intervention finale du bureau d’études Karibati concernant l’usage des matériaux bisosourcés a permis de faire le lien avec les deux expositions organisées par la DREAL, sur ce sujet, mais aussi sur les actions menées par les 3 ÉcoCités du territoire régional.